Catégories
Histoire

Philippe Varaigne, historien de Wissous

L’abbé Philippe Varaigne est l’auteur du premier ouvrage sur Wissous intitulé « WISSOUS ET SON EGLISE ». Une édition de cette monographie est parue en 1955. Une seconde, largement revue, complétée et corrigée, a été éditée en 1977 et reste encore une référence. Cet ouvrage a reçu le Prix Furtado de l’Académie Française.

Philippe Varaigne est né en 1915 à Versailles. Il entre au Grand Séminaire en 1933. Mobilisé il est fait prisonnier en 1940. Rentré en France en 1945, il est nommé pour son premier poste à Morangis avec la charge de vicaire de la paroisse de Wissous car à cette époque il n’y avait pas, comme actuellement, de prêtre résidant dans la commune.

Il desservit la paroisse de Wissous jusqu’en 1950. Ce n’est qu’en 1954 que la commune eut  un curé résidant, l’abbé Maurice Delaunoy, qui fut remplacé en 1960 par le père Maxime Koenig.

C’est pendant son ministère à Wissous que l’idée vint à l’abbé Varaigne d’en écrire son histoire. Depuis cette date il ne cessa de s’intéresser au passé des communes où il a exercé son ministère. Nommé vicaire à Houille en 1950, il continua ses recherches sur l’histoire de Wissous pour sortir en 1955 la première édition de « WISSOUS ET SON EGLISE » après huit ans de travail.

En 1961 l’abbé Varaigne est nommé curé d’Ormesson et aussitôt il se plonge dans l’histoire de sa nouvelle commune.

Il publie en 1965 un premier ouvrage « Un curieux procès en 1765 »  couronné par l’Académie Française (Prix Broquette-Gonin) et un second en 1972 « La vie des habitants d’Ormesson pendant huit siècles » qui a reçu le prix Thiers de l’Académie Française.

Il n’oubliait pas pour autant Wissous puisqu’il publiait donc en 1977 la deuxième édition de « WISSOUS ET SON EGLISE »

Il prendra sa retraite de pasteur en 1989 à l’âge de 74 ans. Il s’est éteint le 22 mai 1992 à Neuilly/Seine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.